18 décembre 2010

D'UN OEIL A L'AUTRE

L’homme et la femme sont enlacés, tendrement selon toute apparence. Chacun a la tête appuyée sur l’épaule de l’autre si bien qu’ils ne se voient pas. La caméra dans le dos de la femme prend le visage de l’homme, le visage crispé de quelqu’un qui s’accroche à cette étreinte comme à une bouée de sauvetage, comme au dernier lien qui maintienne encore ces deux êtres en orbite l’un autour de l’autre, qui recherche dans ce contact un vestige de cohérence. Le geste de sa main mine une tendresse dont elle n’a gardé que le souvenir du geste.... [Lire la suite]
Posté par karagar à 21:03 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

29 novembre 2010

HOMOTHEÂTRALITE

Comme je l’expliquais hier, j’arrive en retard au second jour du stage. Je raconte brièvement mes péripéties, et, le temps d’évacuer le stress d’un excès d’attention mise à la conduite, je me coigne au sol, entre une marche et un fauteuil, me contentant d’observer les choses en marche en attendant un retour d’énergie pour être volontaire pour un « exercice ». Lors de mon arrivée, le groupe travaille sur des impros. Le même thème, qui se joue à trois, depuis un moment semble-t-il : un garçon se rapproche d’une fille... [Lire la suite]
Posté par karagar à 19:35 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
16 octobre 2010

Finalement, ça me manquait...

Aujourd'hui j'ai : -embrassé une adolescente sur la bouche, - dit à un jeune mec de se foutre sa glace dans le cul, -terrorisé une jeune femme au volant non sans lui glisser quelques allusions salaces. Ah, c'est bien le ciné !
Posté par karagar à 20:53 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
25 juin 2010

PIERRE APRES PIERRE (2)

Quand la pièce a été écrite, je me suis seulement mis à faire les comptes et j’ai pris conscience, à mon grand désarroi, qu’il me fallait 16 comédiens. C’est vraiment à ce moment que l’angoisse a commencé. J’ai rendu visite à une troupe de comédiens amateurs qui avait déjà fort à faire avec son propre projet – qui hélas n’aboutira pas - , une annonce a été passée par le biais de l’association organisatrice du festival, mais l’essentiel du recrutement s’est fait via les relations personnelles. Autant dire qu’un bon nombre de... [Lire la suite]
Posté par karagar à 00:32 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
10 mai 2010

TRAC

Trouvé une salle, trouvé un chanteur, trouvé le moyen de rassembler les 17 comédiens pour la première répétition. La maladie qui enfin lâche prise, ça donne des ailes. Sauf que... j'ai un trac monstre.
Posté par karagar à 21:24 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
16 décembre 2009

NETRAOUIGOU (petits riens)

Mail d’Allemagne. Impression confuse à sa lecture. Manque de mesure. Me donne l’impression qu’on fait de moi un martyre, ce que je ne suis nullement. Malaise. Mélange des genres. Cela devait être un échange sur la littérature, alors pourquoi me parler de cette berlin*oise qui l’a quitté ? Ai-je à ce point une tête de confesseur ?          Théâtre. Enfin du texte, de l’interprétation. Le propos de Rimbaud devient un duo. Quelques minutes pour mettre en scène à deux un texte qui n’est ni du théâtre,... [Lire la suite]
Posté par karagar à 23:46 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
14 décembre 2009

VIEILLE MODERNITE

Au risque de paraître un peu vieux jeu, j’ai trouvé plus enthousiasmant de cheminer le long de l’Odet, nuitamment, pour me rendre au vieux théâtre, et voir ses réverbères à l’ancienne dans leur écrin végétal se rapprocher, d’en gravir les marches un peu sévères, dans un décor de début de siècle dernier. C’était plus chic, au fond, que de patienter devant le bardage red-cedar décati et encagé de la scène nationale. Ce soir là était donné sous forme théâtrale, un texte romanesque intitulé Histoire comique des états et Empires de la... [Lire la suite]
Posté par karagar à 23:26 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2009

DEUXIEME FOIS

Ce soir, rentré tardivement dans mes pénates, un œil sur l’écran, une oreille pour la programmation musicale de la radio, une main amenant, d’un geste automate, la fourchette de l’assiette à ma bouche, de la bouche à mon assiette, je m’accorde par avance une parenthèse bloguienne. Pas un de ces posts réflexifs effectués dans la ferveur d’une bonne moisson photographique, la fierté d’une nouvelle plante rare en terre, le courroux attisé par la critique littéraire bretonne, non, juste quelques lignes qu’aucune prétendues urgence ou... [Lire la suite]
Posté par karagar à 23:28 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
11 octobre 2009

QUI FAIT LE MENAGE A LA MAISON ?

A votre avis ? Bon, elle se promène partout avec le portrait de ce Willy, que je soupçonne être son jule... mais que voulez-vous, chacun ses petits travers...
Posté par karagar à 13:37 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :