J'ai passé ma journée d'hier enfermé dans mon bureau, ne m'échappant qu'un moment en fin d'après-midi, pour un bain maritime salvateur, dans une eau dont la température finit quand même, ici aussi, par monter. Car, c'était la dernière étape d'un long parcours que je repoussais un peu, craignant toujours que la technologie rétive fasse s'effondrer mon château de carte...

En effet, après de longues recherches internautiques (une année, au bas mot), j'avais déterminé la configuration minimum de la bécane pour faire tourner le logiciel vidéo (gratuit !) que je pensais télécharger. (Je l'avais déjà essayé sur l'ancien ordi - désormais dans le bureau de Vladimir - et ce fut une catastrophe: vidéo saccadée, bugs etc...). Il faut notamment beaucoup de mémoire vive (ça c'est facile à booster sur n'importe quel ordi) et surtout une carte graphique dédiée, assez puissante. Ça, c'est un truc que je n'avais jamais eu. Plutôt qu'une "carte", c'est un gros machin avec ventilateurs... genre :     1578669  Bref, soit on achète un ordi pour monteurs, designers et autres et là, on casque, soit on achète un ordi aux capacités semblables mais plus popu et abordable, j'ai nommé un ordi pour "gamers", car les jeux en lignes sont aussi très gourmands. J'ai donc trouvé une occasion récente de ce type de bête à Quimper sur le Bon Canard. Je l'ai depuis plusieurs mois, il marche bien, mais quid de Da Vinci Resolve dont je lis partout qu'il fait ramer les ordis. Donc hier, l'angoisse au ventre, je lance la bête et je me paye le luxe de monter une multicam à 7 caméras : j'ai donc 7 films sur la ligne de montage. Mes ordis précédents auraient explosé net. Et là, ça tourne comme sur des roulettes. Vous ne pouvez imaginer mon soulagement ! Je profite déjà de ce logiciel aux capacités infinies, jonglant entre mon montage et plusieurs tutos en ligne pour m'y retrouver. Je précise quand même pour finir que mes rushs sont dans une résolution raisonnable (Full HD) et non les folies qu'on fait maintenant (4K, 6K...). Et comme je pense que mes vidéos n'iront pas au delà de You Toub, le full HD - avec le son stéréo -  devrait (largement) suffire !

Et tout cela signifie bien sûr que le tournage a eu lieu ! Il était imminent lorsque je vous avais montré mon "clap". L'idée est bien sûr de choisir de beaux endroits comme cadre. Ça n'est pas si simple. Les endroits superbes sont légions autour de chez moi, mais il faut pouvoir y transporter la harpe (je n 'ai toujours pas de sac) et tout le matos, et il faut aussi pouvoir cadrer, mettre en scène l'endroit, trouver de nombreux points de vue. Pas si simple, bel endroit ne rime pas toujours avec endroit cinématique. Passionnant pour moi, mais compliqué.

Tout était prêt, le protocole - j'y réfléchis depuis longtemps aussi - en place : j'aurais dans ma poche, ou caché près de moi, mon téléphone portable avec la bande son. Sur cette bande son je dis : un, deux, trois et CLAP (à ce moment précis Vlad fait le clap, repère sonore et visuel), 10 secondes plus tard, pour laisser le temps au caméraman de reprendre son poste,  la bande son dit, dans le tempo de la musique cette fois : un, deux, trois et... la première note retentit. A moi d'être bien ensemble avec... moi-même. Tous les rushs seraient filmés ainsi et auraient donc exactement le même timing. C'est hyper important pour un playback crédible.

La veille du jour fixé, on se dit que pour une première, aller sur un site lointain est risqué - et la suite des évènements le montrera - et nous décidons de profiter de Death Valley en pleine floraison - alors que le reste du jardin s'affadit sous la chaleur. Une matinée donc, nous faisons le tournage. La harpe sort pour la première fois, il fait déjà très chaud. N'oublions pas que ces instruments sont conçus pour l'Irlande et L'Ecosse ! Les cordes en bronze, la caisse monoxyle n'aiment guère tout cela. Entouré par toutes ces floraisons d'Afrique du Sud, suant sous ma chemise noire et néanmoins concentré, alors que je joue un air irlandais du XVIIIème sur une harpe gaélique, je me dis qu'il y a de l'antinomie dans l'air. Après des ratés et des hésitations, le tournage se passe correctement. Je suis très surpris de la facilité du playback. J'enregistre uniquement des morceaux que je travaille depuis longtemps, donc les doigts sont en pilotage automatique !

Hélas, au visionnage, grosse déception! Il y a de gros problèmes de mise au point (en très très résumé, l'autofocus marche mal en vidéo, il faut faire en manuel, c'est assez habituel, mais la visée directe est désactivée en mode vidéo, donc il faut faire avec l'écran et c'est difficile). Peu de rushs sont exploitables. Quand ça l'est, c'est très beau mais... Nous réitérons donc le tournage une semaine plus tard. Je veux absolument faire cet essai avant de partir en vacance, je suis têtu et acharné, c'est vrai (bélier, ascendant lion) mais surtout, si je veux exploiter les quelques rushs réussis, pour que ce soit un minimum raccord, il ne faut pas que les floraisons évoluent trop. Déjà que la lumière est très différente : voilée (plus jolie) au premier tournage, soleil agressif au second. La chaleur aussi n'est cette fois plus du tout celtique. La harpe se désaccorde à tel point au bout d'une heure à peine que le playback devient difficile, car je crois à tout moment toucher la mauvaise corde alors que c'est la bonne : très déstabilisant. La mise au point est mieux mais me déçoit toujours un peu (je pense que les contrastes de lumière n'aidaient pas). Je pense néanmoins pouvoir exploiter tout ça. Je garde un souvenir étrange de ces tournages, d'avoir été dans une bulle de concentration et de chaleur, comme un autre espace-temps. Pas désagréable. Quelques photos  (involontairement prises lors des mises au point) du tournage :

_O8A0840

 

_O8A1070

 

_O8A0844

 

_O8A1036

 

_O8A1073

Ce sont donc ces rush que j'ai montés hier. Le montage est presque terminé. Que restera-t-il à faire? Ouvrir une nouvelle chaîne You Toub (indépendante de celle que j'utilise pour mettre des vidéos sur ce blog) et partager les vidéos (je suis abonné à plusieurs pages sur la harpe sur FB, dont LA page dédiée à la harpe à cordes métalliques - il n'y en a qu'une, où sont tous les spécialistes de l'instrument dans le monde et mes deux anciennes professeures). Autant dire que, bien que tout cela soit virtuel, j'ai le trac !

Pour conclure, je veux partager avec vous - avec un exemple concret - les choses qui me traversent la tête quand le pense à d'éventuels lieux de tournage. Je n'ai pas que des idées maritimes, mais pour l'instant, question de géographie, la mer s'impose un peu. Et inévitablement, je me vois sur la falaise ou un rocher quelque part dans le Cap. L'idée de la plage ne m'avait pas effleuré. Pourtant c'est rare ! Des vidéos de harpe, j'en regarde, et pas que pour la musique. Or la harpe sur le sable, presque jamais vu. Donc, une bonne occasion d'être original? Mais n'est-ce pas une peu trop... "lisse".

Or au mois de juin, j'ai fait une répétition théâtrale sur "ma" plage (qui est le thème de la future pièce), que j'avais conçue en mode "cinéma". Je n'avais pas pris le gros appareil pour filmer (trop risqué), ni pris le temps de bien tout règler, donc les vidéos, pas très bonnes, sont juste là pour témoigner et mettre les comédiens en condition cinéma, pour amener un autre type de jeu.

Mais ce jour là était l'un des plus beaux que j'aie pu voir à cet endroit. Mer turquoise, vagues énormes, vent fort, et une lumière qu'on aurait pu imaginer plombante (fin juin !) mais qui était ni plus ni moins hallucinante. Or l'un des comédiens doit jouer de la guitare dans la pièce et - pensant soudain à un autre projet! - je lui propose de le filmer devant l'océan. Les vidéos tremblent (vent) et sont floues mais les perspectives sont fantasmatiques !  Je pense que ça peut faire un des plus beaux clips qui soit. Mais retrouver ces conditions est un sacré coup de chance très difficile à prévoir. Et puis, il faut aussi (un aspect pas encore évoqué) trouver le morceau qui tienne face à la force évocatrice des éléments. Voici donc des photos, en forme de story-board d'un clip utopique. (les trois premières sont des captures d'écran de vidéos, donc pas qualitatives, seule la dernière est une vraie photo). 

mor 1

mor 2

mor3

_MG_6443

 

Les aventures ne font que commencer...