Malgré le corps fourbu de deux jours de plantation intensive, l'invitation de la lumière vespérale est trop forte. Parti un peu dans la précipatation, j'oublie de mettre un manteau et craint de le regretter. Mais arrivé en haut de la falaise, et surtout au pied de celle-ci, dans un site assez rare d'un grand plateau minéral pris entre les vagues et le flanc abrupt, la tièdeur est telle, l'absence de vent est si totale, que le manteau eût semblé incongru. Le feu du couchant donne aux grands écoulements granitiques figés un aspect volcanique. Il y a de la Réunion, des Canaries dans l'air. L'ambiance de deux jours passés au jardin et celle qui nous environne maintenant sont difficiles à emboiter dans un même puzzle.

IMG_20201122_163902

Dernier point de ravitaillement en eau des voiliers d' autrefois avant le grand large...

IMG_20201122_164503

IMG_20201122_164607

IMG_20201122_165236

IMG_20201122_165416

IMG_20201122_165522

Parcours à flanc de falaise pour touver le plateau rocheux.

IMG_20201122_165921

IMG_20201122_170255

IMG_20201122_170704

IMG_20201122_170713

IMG_20201122_170735 (2)

IMG_20201122_170955

IMG_20201122_171027

IMG_20201122_171258

Une grotte étroite où la mer s'enfonce profondément... Sur l'à-pic, nos ombres font des manières de Lascaux.

IMG_20201122_171310

IMG_20201122_171427

IMG_20201122_171432

Allongé sur la roche, dans une douceur étrange, nous attendons que l'océan avale son offrande quotidienne... et nous gratifie du plus beau des rayons verts que nous ayons vus. J'ai fait une vidéo, hélas fort décevante.

IMG_20201122_171744

IMG_20201122_172741

IMG_20201122_175107