D'abord une lumière étrange capturée de la maison, avec ciel et mer plombés, sans doute peu de temps avant les incendies plumesques...

IMG_20201120_123143

IMG_20201120_123214

IMG_20201121_003256

Et puis dès ce matin, grande opération plantation, ça n'est pas la première de ma vie mais celle ci est d'envergure. Je trouve grâce de pouvoir utiliser le petit train carottes rhododendrons. Il y a 200 kg de rhodos (foi du transporteur), auquel il faut ajouter, plus lourd encore, le terreau de forêt quimpéroise accumulé en prévision et autres outils, sacs de fumier de cheval et 4-5 métres de dénivelé entre la zone de déchargement, près de la cabane, et la prairie aux rhodos.

IMG_20201121_111145

IMG_20201121_111249

IMG_20201121_111313

IMG_20201121_111334

IMG_20201121_111404

 (on voit aussi sur la dernière photo, l'érable Sango kaku, au tiges corail)

J'ai donc pu entâmer la plantation sans fatigue préalable et ce sous le regard d'un rhodo en pleine floraison. Alors oui, les fleurs sporadiques de rhodos et azalées en automne (mais généralement plus tôt), ça n'est pas rare, mais celui-ci nous fait son printemps, il ouvre toutes ses fleurs (et la chaleur dans la prairie ce matin, accentuait l'illusion). Ils sont quand même très nombreux cette année à ouvrir des fleurs (un peu avortées souvent contrairement à celui en photo): rhodos, azalées, camélias, le phénomène s'amplifie d'année en année à vue d'oeil.

IMG_20201121_111530

Bilan le la journée, 11 rhodos plantés, plus de la moitié donc et bras et épaules un peu en compote. Mais ça fait du bien après les journées collées à l'écran.  Détails : 1 - Enlever mottes d'herbes, très grosses pour dégager de la place pour le terreau. Les mottes de trois trous font une brouettée bien lourde qui  va se déverser sur le tas de mottes, future réserve de terre, au besoin. 2 - Mettre le rhodo à tremper dans le ruisseau. 3 - Mettre 20 litres de terreau dans la brouette, prélever autant de terre du trou. Mélanger à la main (comme du ciment).  4 - Prèlever encore un peu de terre du trou (il faut compter le volume du pot ou motte du rhodo, selon) et les repartir autour du trou pour cuvette d'arrosage, enfin bien casser la terre en profondeur avec bêche-scie spéciale.RootSlayer™5 - Mettre une couche de mélange, une couche de fumier, une nouvelle couche de mélange, le rhodo, le reste de la terre autour et 20 litres d'eau.

Même chose demain.