IMG_0418 Anglesey ou Ynys Môn selon qu'on parle anglais ou gallois est une île assez vaste séparée du reste du pays par un détroit, le Menai, qui ressemble à un fleuve, à tel point que les gallois l'appellent Afon Menai (la rivière Menai) alors que c'est un bras de mer.

Mais notre première escale est de ce côté-ci du détroit, pour visiter le château de Caernarfon, une forteresse assez célèbre par sa taille et sa silhouette impressionnantes, si bien que je pense que tout le monde en a déjà vu des images.

Impressionner est le mot puisqu'il semble bien que là fut le rôle premier de ce château bâti par Edward I d'Angleterre après sa victoire sur le pays de Galles et qui fut une des plus importantes puissances de feu du Moyen-âge, dit-on. Le roi anglais dépensa une fortune pour bâtir plusieurs autres châteaux dans la zone, tous de grande ampleur. L'architecte était un savoyard, Jacques de Saint Georges. Cela n'empêcha pas les rébellions galloises; le château fut même repris momentanément plusieurs fois. Outre le château, la ville fut ceinte d'une muraille toujours en place.

Le château est lui même une immense enceinte car les logis intérieurs ont, soit disparus, soit ils n'ont pas été achevés. Il se distingue des autres forteresses de la "série" par ses tours polygonales et une certaine polychromie de la maçonnerie. Une théorie veut qu'on cherchât à imiter les murailles de Constantinople. Rien de moins. Il partage avec d'autres, par contre, ses tourelles vigies qui se dressent vertigineusement sur les tours (parfois au nombre de deux par tour !) qui sont à la fois très enthousiasmantes pour le visiteur (sensation au sommet d'être vraiment dans le vide et vues incroyables sur les châteaux) et très étonnantes au sens où elles semblent plus fragiliser le château que présenter un quelconque intérêt stratégique... Impressionner, une fois de plus? En tout cas, je n'avais jamais vu ça.

IMG_0349 J'ai aimé ces remparts sur mer.

IMG_0341

Qui s'accrochent au château lui-même:

IMG_0344

IMG_0345

IMG_0368 Autre originalité, ces couloirs à l'intérieur des murs - au moins d'un côté - qui permettent, sur deux niveaux, d'aller d'une tour à l'autre à couvert. L'ascension de celles-ci et le tour du château sont assez éprouvants et valent bien une montagne!

IMG_0372

IMG_0410

IMG_0402

IMG_0375 IMG_0413

IMG_0432

IMG_0400

IMG_0411

IMG_0434La plus grande et la plus belle des tours (la tour de l'aigle), accueillait le roi lors de ses visites. Elle a trois tourelles !

IMG_0370 IMG_0381

IMG_0417 IMG_0386

J'ai été très impressionné (c'était le but, non?) par cette bâtisse qui tient un peu du conte de fée, malgré une foule un peu encombrante et bruyante. A l'entrée nous nous laissons convaincre d'acheter un billet forfaitaire pour aller voir (dans certaines conditions) tous ses copains.

Il y a aussi beaucoup d'aspects symboliques dans la construction de ce château, et des autres, liés souvent à des traditions galloises antérieures que les monarques anglais ont confisquées à leur profit. L'investiture du prince de Galles (1969) est un lointain avatar de ces pratiques. Elle eut lieu dans ce château même et il fut fortement conseillé au futur prince de faire son discours en gallois. La "chaise" resta longtemps en place dans la cour et Vladimir enfant y posa même son postérieur. Il me montra l'endroit exact. Mais je ne suis pas en reste ! Il y a plus de 25 ans, alors que j'étais en hésitation devant un distributeur de café de l'université d'Aberystwyth, un vieux monsieur, présumant que je ne pouvais rien chercher d'autre, s'approcha de moi, me montra un bouton et me dit "gyda llaeth". Je fus très fier de comprendre d'emblée qu'il me montrait comment mettre du lait dans mon café. Et lorsqu'il se fut éloigné, quelqu'un s'approcha de moi et me dit : "Sais tu qui c'est? C'était le prof de gallois du prince..."

Nous traversons le détroit et mettons le cap sur Caergybi/Holyhead, une île reliée à l'île au moyen de ponts.... Autant je trouvais que le ciel plombé seyait au château, autant j'espérais un temps plus lumineux pour la suite. Je fus exaucé. Le temps changea trop vite pour que je comprenne comment...

Nous longeons la côte vers notre destination, en quête de notre halte déjeuner (pique-nique quotidien), quand j'ai soudain l'impression d'être revenu en Bretagne...

IMG_0440

IMG_0444

IMG_0438

Ce sera donc là. Nous continuons ensuite vers Southstack, point culminant d'Anglesey et site d'un phare étrangement situé, le long d'un littoral superbe.

IMG_0449

IMG_0452

IMG_0456

IMG_0461

Les hauteurs de la pointe agrippent les dernières nuées...

IMG_0459

IMG_0509 Le phare est sur un rocher en mer (stack) relié par un pont. Hélas, il est déjà fermé quand nous arrivons mais la descente jusqu'au pont par un escalier en zigzag, sur le flanc d'une impressionnante falaise, secoués par un vent qui manque plusieurs fois d'arracher mon appareil photo nous comble néanmoins.

IMG_0470

IMG_0496

IMG_0517

IMG_0493

IMG_0478

IMG_0507

Curieusement, le phare est allumé, et avec un peu de persévérance, je capture ceci :

IMG_0481

Mais je continue à m'amuser avec le phare (ça n'est pas si souvent que je vois un phare "d'en haut" !)

IMG_0466 IMG_0540

IMG_0510 IMG_0512IMG_0538

Avec ce vent la mer ne dit rien qui vaille...

IMG_0516

La vue est superbe sur North Stack et son ancienne corne de brume. Mais la côte est si haute que les nuages lui grattent l'échine.

IMG_0526

IMG_0531

IMG_0532

Le temps passe vite et nous avons juste le temps, sur le chemin du retour de faire une escale à Beaumaris. C'est un autre de ces châteaux edwardiens, resté inachevé quant à lui. Trop tard pour le visiter, le plus beau est sans doute le plan à double enceinte, qui ne se voit que du ciel...

Image illustrative de l’article Château de Beaumaris

Nous nous contentons de le longer un peu et d'admirer le Menai.

IMG_0543

IMG_0561

IMG_0565

IMG_0548

 

IMG_0549

IMG_0554

IMG_0557

Enfin, je cherche un point de vue éloigné, d'où on peut le voir avec le massif du Snowdon à l'arrière. L'occasion de côtoyer un vieux chêne. Ça faisait longtemps...

IMG_0589

IMG_0581