Depuis un bon moment déjà, Vladimir avait décidé que cette année, pour le week-end anniversaire, nous retournerions à Ouessant, où nous étions allé il y a une dizaine d'années dans les mêmes circonstances. A cette proposition, je n'ai pas hésité une seconde. Bien qu'il nous reste encore bien des îles à découvrir, l'idée de retourner à Ouessant, émoussait à elle seule toutes les tentations d'inconnus.

Et nous n'eûmes pas à le regretter tant ces deux jours, grâce à un samedi et un dimanche très constrastés et complémentaires,  nous comblèrent d'images et de sensations au delà de ce que j'en espérais.

Nous attrapons le bateau de justesse le vendredi soir.

L'occasion de saluer de vieux amis....

Kermorvan sur son éperon au sortir du port du Conquet...

IMG_7204

Et puis, alors que nous avons dépassé Molène, Kéreon, le palais des mers, le gardien du courant, veille parmi les rocs. Prise d'un endroit approchant, mais d'une autre main, une photo de lui dans les embruns, servit de couverture à un recueil des mes nouvelles...

IMG_7227Sans titre

IMG_7238 IMG_7241

IMG_7246

Le soir, après avoir pris les clefs du gîte, des mains d'une femme dont le visage m'est familier - et j'en comprendrai la raison le surlendemain -, et dîné dans un pub gastronomique, nous nous élançons sur les routes obscures à la rencontre de la lumière primordiale, le phare des phares qui ne tarde pas jaillir sur la lande et nous étreindre de ses huit pattes de lumière.

IMG_7251

IMG_7267

IMG_7269

IMG_7301

IMG_7309

IMG_7313

IMG_7322

Nous sommes bien arrivés.