Journée complète au jardin avec des courbatures dans les épaules, celles que laissent des muscles qui ont oublié certains gestes - d'aucuns diraient qui ont hiberné, pourtant habituellement, hiver rime avec gros travaux au jardin), bref une sensation presque oubliée, assortie d'une bain de lumière bienfaisante.

Les courbatures c'est à cause des cotoneasters qui se ressèment et j'avais bêtement regardé ailleurs, par flemme. Mais ça pousse vite, et j'en ai déraciné des quantités industrielles aujourd'hui.

La corvée des rosiers est finie. J'ai tellement de rosiers que ce sont des brouettées et des brouettées que j'évacue.

IMG_6939

Et puis la tonte, qui redonne ses formes au jardin et l'envie au jardinier.

Bref, rien que de très banal, mais ces choses je les avais délaissées pendant des mois. Deux raisons à cela : un hiver tellement pluvieux qu'il n'autorisait guère de sorties et un esprit occupé à autre chose. Et aujourd'hui, je n'y ai pas pensé une seconde à cette autre chose. Merveilleux. Seul le jardin a cette vertu.

Bon, le hic dans tout cela, c'est qu'il gèle. C'est rare ici et surtout, c'est très tardif. Bref, le printemps avait commencé.

Voici des beautés photographiées récemment et aujourd'hui grillées ou en voie de :

rhododendron mucronulatum : le vrai premier de l'année. (et les premiers gros rhodos classiques qui s'ouvrent à qui mieux mieux et ne voient pas le danger ! ça me désole)

IMG_6925

magnolias, dont Black tulip,

IMG_6931

IMG_6933 IMG_6934

IMG_6935

et autres choses.

IMG_6927

IMG_6937

Les pittos bien taillées.

IMG_6949

 Les narcisses ne craignent pas le gel.

IMG_6954

Ni cornus mas, dont c'est la  plus belle floraison depuis que je l'ai planté.

IMG_6942

IMG_6945