Bon, il faudra bien que je décrive en ces colonnes ce moment particulier de vie qui fait que je ne suis guère actif ici, mais en attendant, revenons d'Angleterre.

Moi qui n'avais pas vraiment observé de falaises crayeuses et les considérais comme un summum de l'exotisme, j'ai largement rattrapé mes lacunes durant ce court séjour hivernal.

De Canterbury nous rentrons par Douvres qui n'en est guère éloigné. C'est l'endroit d'où les deux rives de la Manche se toisent et disons que ça non plus ne m'est guère habituel.

Falaises crayeuses des deux côtés, mais à perte de vue côté anglais, parcimonieuses côté français. Les oiseaux marins sont si denses à suivre les ferries qu'ils leur font un second sillage aérien. On voit le château médiéval de Douvres au sommet.

IMG_6239

IMG_6241

IMG_6244

IMG_6247

IMG_6253

IMG_6256

En face, Gris Nez avec son phare, Blanc Nez beaucoup plus élevé.

IMG_6262

IMG_6263

IMG_6265

IMG_6269

Le soir nous arrivons à Etretat. La Normandie est une région que je tarde à connaître (si l'on excepte ses cathédrales, et encore, il en reste !) et ce site mille fois peint ne faisait pas exception.

Nous dormons dans un hôtel qui a de l'allure. Je comprends mal la raison de cette demeure médiévale urbaine (qui semble réelle) dans un village de pêcheurs ! Je trouve l'explication sur un écriteau : elle vient de Bayeux d'où elle a été démontée.

IMG_6308

IMG_6273 IMG_6275IMG_6277

Les falaises sont tellement célèbres qu'elles sont illuminées tel un monument. L'occasion de quelques jeux de lumière.

IMG_6291

IMG_6296

IMG_6305

Le lendemain, malgré un vent froid, un mal de gorge persistant et une pluie qui menace, nous partons à l'assaut des falaises.

Ce qui me frappe le plus, c'est la couleur de la mer. Rien que j'aie pu voir ici en Bretagne (malgré une palette assez étendue) et pourtant familière, très familière. Je me rends compte que ce qui me la rend si proche, ce ne sont pas les photos mais les peintres qui ont si bien su en rendre la substance que l'endroit me semble connu.

Et connu, il l'est trop, si bien que malgré le caractère insolite de ces falaises tranchées au couteau, j'en connais trop bien les détails pour être surpris. Et puis, la réflexion m'est venue de retour sur les falaises du Cap, ça manque un peu de chantournements.

IMG_6309

IMG_6315

IMG_6319

IMG_6325

IMG_6328

IMG_6333

IMG_6334IMG_6337IMG_6336