Nous interrompons nos programmes germaniques - veuillez nous en excuser - pour une urgence saxonne.

IMG_5616Nous voici en route, Vladimir et moi, pour notre quatrième Noël anglais. Le premier, c'était il y a douze ans. Je mesurerai cette fois-ci le chemin parcouru, des deux côtés de la Manche, si j'ose dire.

Si je devais retenir une chose de ce court séjour, ce serait une sorte de "bol climatique". Une chance incroyable qui fit qu'à chaque fois que nous arrivâmes en un endroit que nous désirions visiter, alors que tout, au long du parcours, bruine, brume, grains et autre joyeusetés hivernales nous promettaient le pire, le ciel se déchirait, le temps d'un coup d'oeil, d'un cliché, ou même d'une ballade pour mieux se refermer derrière nous.

Le ton fut donné dès notre première escapade. Devant prendre le ferry à Cherbourg (300 km à vol d'oiseau mais 500 par la route!), j'avais formulé le souhait de visiter le phare de Gatteville, à la pointe de Barfleur, second plus haut phare d'Europe, souvent surnommé l'outsider de l'île Vierge, tenant du titre.

Tout au long du voyage, le mauvais temps règne en maître. Et moi, malgré cela, je persiste à nous imaginer contempler le fût de 72 m illuminé d'une belle lumière hivernale. Le ciel est encore gris quand nous l'appercevons de loin! Mais dès que nous garons la voiture, presque à son pied, il se présente ainsi à nous.

IMG_5563

IMG_5566IMG_5570 IMG_5575

IMG_5569

Il partage avec son grand frère breton (grand par la taille mais cadet par l'âge) le fait de former un couple avec l'ancien phare, une côte granitique basse et chantournée, si bien qu'on pense à ce dernier plus d'une fois. Principale différence néanmoins : la mer ici n'est pas hérissée d'énormes rochers innombrables comme à Plouguerneau.

IMG_5578J'avais vérifié, l'ascention est possible ce jour. 365 marches - comme toujours allais-je dire, il semble que les architectes s'arrangent pour obtenir ce chiffre bien souvent. En jouant sur la hauteur des marches? Là où l'on achète les tickets, une petite exposition, rien de bien neuf pour moi, sauf cette lampe à arc électrique. Le phare de Creac'h à Ouessant en était équipé du temps de sa plus grande puissance.

Et c'est parti pour grimper l'escalier à la maçonnerie impressionnante...

IMG_5610 IMG_5609IMG_5606 IMG_5590

IMG_5582

IMG_5598

Derrière le phare un plateau de rocher très bas qui permet d'être sur la "rive" du Raz de Barfleur, aussi près que d'une rivière. Ce courant fait partie des quatre plus puissants (et dangereux) courants avec le Raz Blanchard (le plus puissant de tous), le Fromveur et le Raz de Sein. Habitué à contempler ce phénomène de mer-fleuve du haut de la Pointe du Raz, je n'en reviens pas d'en être assez près pour le toucher du doigt. La mer coule ici en effet comme un fleuve.

La photo n'en dit rien, mais un joli passage d'oiseau me fait vous la montrer quand même...

IMG_5625

Le lendemain matin, nous nous réveillons à Poole et nous avons le temps, avant de rejoindre le Hertfordshire où habite ma belle-soeur, de retenter une visite que nous avions tentée en été, il y a quelques années. Il s'agit d'un site connu - Durdle Door - de la Jurrasic coast, qui déroule sur une très longue distance ses falaises et collines calcaires de la période géologique susnommée, dans un impressionnant mélange de moutonnement vert et d'abruts blancs. Bien plus à l'ouest la station de West Bay (Broadchurch pour ceux qui ont la télé) en fait partie. Or en ce mois d'août, la brume était telle que nous de distinguâmes même pas la plage de la mer. La blancheur des falaises se confondant avec la ouate ambiante, nous n'en vîmes rien non plus. Aurions-nous plus de chance cette fois, alors que le crachin, et la brume même, nous accompagnent dès notre départ de Poole? Eh bien oui, si le temps reste gris mais clair à Lulworth Cove - crique presque fermée, véritable piscine naturelle, d'où part le chemin pour Durdle Door - le ciel finira par se déchirer par fragment pour nous faire la plus belle illumination dont on puisse rêver. Autant vous dire que par sa diversité géologique - et donc de teintes - ses falaises impressionnantes, adossées à un arrière pays tourmenté et vert, cet endroit m'a plus que charmé.

Lulworth Cove

IMG_5636

IMG_5648

lulworth

IMG_5764

La maison d'un pauvre anglais ruiné par le Brexit

IMG_5659

Arrivée à Durdle Door

IMG_5664

IMG_5665

Durdle Door

IMG_5740

IMG_5686

Les falaises

IMG_5684

IMG_5716

IMG_5706

IMG_5710

IMG_5721

IMG_5719

Arrivée du soleil

IMG_5749

IMG_5747

IMG_5752

IMG_5756

Un anglais (??) courageux IMG_5694

Retour à Lulworth Cove

IMG_5761